Le dîner était presque parfait – L’avenir.net

  • Source: lavenir
  • Dorothée RIS

MOUSCRON – Les élèves de 5e TQ de l’Athénée royal Thomas Edison ont organisé «un dîner presque parfait éphémère ». Ambiance et succès.

PID_$146805$_26fdde92-694f-11e2-a731-4e90cd139663_original[1]

Véritable phénomène de mode, la cuisine envahit chaque jour l’espace public. Ainsi «Un dîner presque parfait » a été mis en place par les élèves de 5e «Technicien Commercial » supervisés par leurs professeurs, Samira Oqbani et Ludovic Keirsbilck, en partenariat avec l’Agence de stimulation économique qui subventionne le projet dans le cadre de son Programme wallon «Esprit d’entreprendre » développé dans le cadre du Plan Marshall2.vert.

«L’idée d’adopter ce concept vient des élèves eux-mêmes, explique Ludovic Keirsbilck, professeur de technique de vente et marketing. Ce projet a pour but de développer l’esprit d’entreprendre mais permet aussi d’approfondir les techniques de marketing étudiées au cours de leur apprentissage. » Pour l’événement, les huit élèves ont formé deux groupes. L’équipe tartiflette composée de Beverly, Choizie, Priscillia, Amel et l’équipe spaghetti formée par Harlan, Christophe, Audrey et Dylan.«En premier lieu, il a fallu trouver des sponsors, ce ne fut pas évident explique Priscillia. Nous avons d’abord eu des contacts téléphoniques, il fallait expliquer correctement notre projet et dans quel cadre on le faisait. Une dizaine de sponsors ont répondu à notre demande et nous les remercions bien fort », termine la jeune fille.

«Quand on étudie la vente, quoi de mieux que de réaliser un exercice pratique, et tous se sont bien débrouillés », sourit Samira Oqbani, le professeur de comptabilité.

Pas si facile la cuisine

Le fait de réaliser un repas complet était également un réel défi pour les élèves. En effet, la moitié d’entre eux ne cuisinent pas du tout.

«Heureusement, nous avons testé nos recettes mercredi, indique Beverly. Nous avons été aidés par notre cuistot, Maxime Lepelve qui a été candidat à l’émission il y a quelques années. »

Le challenge était organisé sous la forme d’un concours et s’est déroulé dans le restaurant scolaire de l’Artem. Dès 14 heures, les élèves ont préparé l’ensemble des menus, décorer les tables, pour être prêts à accueillir leurs convives à 18 heures L’équipe ayant le mieux réussi son repas et possédant le plus de bénéfices à la fin de la soirée a reçu de magnifiques lots. «La compétition c’est pour le fun, le plus important est le résultat de cette belle expérience »,indiquent les professeurs.

Septante hôtes avaient répondu à l’invitation. Enthousiasmés par l’aventure, ils ont pu apprécier un apéritif avec ses mises en bouche, petites quiches ou trio de verrines, des spaghettis ou de la tartiflette, et pour terminer une douceur au chocolat et sa glace ou un café liégeois et tout cela à prix démocratique.

Et voici la recette de leur réussite : huit élèves hypermotivés, septante invités, une dizaine de sponsors, deux professeurs confiants, un cuistot professionnel, des membres du personnel ouvrier, de cuisine, des bureaux, un chef d’établissement, une administratrice, une économe, un partenaire l’ASE; l’ensemble de ses ingrédients ont donné une soirée remplie de succès pour tous.

 

 

Share

You may also like...